DISCOURS CÉRÉMONIE VOEUX 2017 Imprimer

" Merci à Frank DUFAURET, pour son propos et ses vœux qui, vous l’avez compris je pense, sont les derniers, exprimés au nom de notre Collectivité, puisse que Frank nous quitte pour d’autres horizons … pas très lointain, son tempérament aventurier atteint vite ses limites, … puisque son transfert va le conduire à seulement quelques kilomètres de Cerizay à la Communauté d’Agglomération du bocage bressuirais.

A l’aube de son départ dans quelques mois, je profite de cette cérémonie, pour le remercier pour ce qu’il aura accompli depuis son arrivée à la direction des services de la Ville de Cerizay, en 2010.

Souhaitant par là même que son passage sur notre Ville, lui aura permis de découvrir Cerizay, autrement… et fasse de cette expérience, un éminent ambassadeur de notre commune auprès de l’Agglomération … et de son Président bien sûr !

A mon tour et en y associant également mes collègues élus, au nom de la municipalité, nous vous adressons à chacune et à chacun d’entre vous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont proches, tous nos vœux, pour cette nouvelle année 2017.

Je voudrais une nouvelle fois vous remercier d’être présent en nombre pour cette soirée. C’est pour nous à chaque fois, le témoignage de votre intérêt porté à Cerizay… et ont le souhaite également, de votre intérêt porté aux élus et à leurs engagements au service de la Collectivité.

Même si la cérémonie des vœux est toujours une formule ou un rendez-vous empreint d’une certaine tradition, avec (dans une certaine mesure) ses règles et son protocole, à chaque fois nous apprécions ce moment :

-        nous l’apprécions d’abord, car il manifeste la capacité de notre ville, de ses habitants et de ses forces vives à se retrouver et à se rassembler.

-        nous l’apprécions aussi, car constamment dans les initiatives que nous portons, nous sommes à la recherche de ce lien, de cette relation de proximité et de ce contact avec les cerizéens. A l’image de cette rencontre avec vous, ce soir.

Savoir s’arrêter quelques instants, pour se retrouver et se rassembler est devenu aujourd’hui indispensable, dans une société trop souvent divisée

… rythmée par une actualité qui se focalise sur les faits divers, plutôt que sur les projets ;

… attirée par le sensationnel, au préjudice des valeurs ; et qui privilégie désormais l’immédiateté, au détriment de la perspective et du sens.

C’est pourquoi, … cette soirée est aussi pour nous, élus, l’occasion de saisir ce moment de rassemblement et de rencontre, pour s’adresser à vous, et rappeler, que les projets et les actions que nous menons s’inscrivent  , au-delà de leur seule réalisation, … aussi … dans des volontés et des perspectives, ainsi que dans des valeurs et du sens.

  • Expliquer que si chaque année nous équipons nos écoles de nouveaux outils numériques, comme cela a été fait en 2016 et comme cela se poursuivra en 2017 avec l’investissement de tablettes numériques à l’attention des élèves :

-     C’est parce que nous souhaitons donner dès les premiers âges, des conditions modernes d’enseignement et d’apprentissage scolaire.

  • Expliquer que si nous déployons des actions d’éveil et de découverte culturelles dans le cadre des rythmes scolaires :

-     C’est parce que nous considérons que la culture participe aussi, à l’éducation des plus jeunes.

  • Expliquer que si nous sommes engagés, dans un lourd programme de renouvellement urbain des quartiers HLM, sur lequel nous concentrons des moyens importants :

-     C’est parce que nous sommes animés par l’amélioration des conditions de vie des familles les plus modestes et que nous considérons, que pour bien vivre sa ville… il faut avant tout, bien vivre son habitat et son quartier.

  • Expliquer que si nous nous sommes engagés dans un investissement conséquent, à la fois dans le temps et dans son financement, pour rénover l’avenue Général de Gaulle, dont la 1ère phase a été réalisée l’été dernier :

-     C’est parce qu’au-delà de sa dimension urbaine, nous aspirons à donner au centre-ville un nouveau visage, où le vivre ensemble est également possible.

  • Rappeler que si nous militons pour une excellence environnementale, à travers des réalisations nouvelles, telle que la chaufferie bois en 2015, ou encore la création en 2016 d’une plateforme de valorisation de nos déchets végétaux, qui fait aujourd’hui référence :

-        C’est parce que nous désirons faire de Cerizay une ville exemplaire en matière de respect de l’environnement.

  • Expliquer que si nous nous mobilisons chaque année, dans la mise en œuvre de moments festifs, marqués en 2016 par la 1ère édition du Carnaval, véritable succès :

-     C’est parce que nous croyons à une ville capable, de se retrouver et de se rassembler autour de moments populaires.

  • Rappeler également, que si nous avons initié, avec un groupe de bénévoles et d’enseignants, un travail sur le « Devoir de mémoire » à Cerizay :

-     C’est que pour construire notre avenir, nous pensons qu’il nous faut aussi prendre en considération, notre histoire.

  • Expliquer, toujours, que si nous avons concrétisé l’année dernière, la création d’un « pôle de services à la population » qui rassemble ceux de la Sécurité sociale, au côté de l’ADMR et du SSIAD :

- C’est parce que nous revendiquons la présence de services de proximité …  y compris sur nos territoires ruraux et pas seulement dans les villes centres des agglomérations.

  • Préciser que si malgré la baisse importante de nos moyens, nous avons décidé de ne pas réduire les subventions, accordées aux associations cerizéennes, alors que d’autres collectivités, font ce choix :

-     C’est parce que nous pensons qu’il faut apporter considération et soutiens aux bénévoles, qui chaque jour donnent de leur temps gratuitement à notre ville et à sa population.

  • Convaincre que si nous poursuivons également notre soutien au Centre Social et Culturel du cerizéen, pour ses actions en direction des familles et son service « épicerie solidaire » :

-     C’est parce que nous voulons à leur côté, contribuer au lien social et à la lutte contre l’exclusion, en donnant à chacun, la possibilité de traverser les épreuves de la vie, et permettre à tous, de trouver une place sur notre commune.

  • Expliquer que si nous nous sommes engagés, sur cette fin d’année 2016, dans une démarche volontariste et inédite, avec la fédération ADMR et des salariés, dans la création d’une SCIC, société coopérative d’intérêt collectif, pour la reprise et le maintien sur notre commune de la maison de retraite Sévileano, établissement privé :

-     C’est parce que nous voulons agir au service des cerizéens, sur toute « la chaîne de la vie »,… jusqu’au « grand âge » … et parce que nous pensons, qu’une économie sociale et solidaire au service de la population est également possible sur nos territoires.

  • Expliquer que si nous avons au sein de nos effectifs municipaux fait le choix de recruter 9 emplois d’avenir, tout en maîtrisant nos charges de personnel :

-     C’est à la fois pour répondre aux besoins de services publics exprimés par la population, … mais aussi pour tendre la main, à la jeunesse, pour lui donner la chance de faire ses 1ers pas dans la vie active.

  • Expliquer que si nous sommes attentifs et à l’écoute de tous les acteurs économiques de Cerizay :

-     C’est parce qu’au-delà de ce que j’ai pu évoquer auparavant, nous considérons que le développement de notre ville et la cohésion de sa population, passent en priorité, par le développement économique et l’accès à un emploi.

En rappelant aussi qu’à son échelle la Ville contribue également et largement à la vie économique locale.

A l’image du chantier de l’Av. Gal de Gaulle : un investissement de 3 M€ …

-        … Ou encore de celui de la rénovation du quartier de Longchamp qui a représenté un budget de près de 500 000 € sur cette fin d’année 2016 : et qui tous, ont été attribués à plusieurs entreprises de Cerizay.

-        Ou encore à travers notre régie municipale d’accueil de groupes, « Escale », … qui avec plus de 4 000 personnes accueillies en 2016, représentant plus de 7 000 nuitées, fait désormais de ce service, le 1er centre d’hébergement et d’accueil de groupes, sur le territoire de l’Agglomération. Contribuant là aussi, à une certaine forme d’économie de proximité.

  • Expliquer enfin, que si chaque année nous nous déplaçons avec mes collègues à votre rencontre, dans des réunions de quartiers :

-        Ce n’est pas par habitude, mais parce que nous ne voulons pas tomber dans le piège d’une gestion municipale « de confort et de routine » … mais au contraire, dans la rencontre et le dialogue, nous confronter au plus près des attentes et des préoccupations des cerizéens.

                                                                                                                       * * * *

Voilà à travers ces quelques propos, ce que nous avons pu accomplir en 2016 au service de Cerizay et des Cerizéens… mais surtout … surtout : le sens que nous donnons à notre engagement municipal.

Le sens, car même si cette présentation peut s’apparenter à un rapide inventaire, … nos réalisations s’appuie avant tout sur des volontés :

-        « celle de croire, après des périodes difficiles, en l’avenir de notre commune, Cerizay ».

-        Elles s’inscrivent aussi, dans des perspectives : « qui visent à construire un nouveau modèle de développement, économique, durable et solidaire ».

-        enfin et surtout, nos actions s’appuient sur des valeurs dont nous essayons de donner forme au quotidien :

                 > de « solidarité » qui veut que nous soyons attentifs à chacun ;

                 >  « d’égalité des chances » qui veut que nous soyons au côté de tous, dès le plus jeune âge, pour réduire les inégalités ;

                 >  enfin des valeurs de « justice », qui rappelle aussi, à la responsabilité de chacun, pour contribuer et participer à l’effort collectif.

2017 s’inscrira dans la continuité de nos engagements, avec notamment :

  • une nouvelle étape du renouvellement urbain du quartier de la Gourre d’or marqué la destruction d’un nouvel immeuble et la construction d’un nouvel espace habitat composé de 9 logements.
  • la réalisation de la seconde phase de rénovation de l’avenue Général de Gaulle, dont l’aménagement prendra forme l’été prochain… avant une dernière tranche en 2018.

Mais 2017, appellera aussi à de nouvelles perspectives :

  • Telles que la réalisation d’études pour la remise à neufs de quartiers : à la Vannelière, ou encore de l’entrée de ville avenue du 25 août.
  • Egalement, l’ouverture au mois de juin prochain, d’un nouveau lotissement en accession à la propriété sur le site de la Gourre d’or participant ainsi, à la mixité urbaine et sociale de ce quartier.
  • L’aménagement de la rue des Carrossiers, à travers la création d’un futur quartier habitat proche des services, qui contribuera ainsi, à la rénovation urbaine d’un espace quelque peu délaissé du centre-ville.
  • Ainsi que le lancement des réflexions sur l’aménagement et l’embellissement de l’espace de la Gare, dont nous nous sommes rendu propriétaires depuis la semaine dernière.
  • Ou encore, la création dans les anciens locaux de la perception, d’un cabinet dentaire dans le cadre d’un partenariat public privé.

Progressivement notre ville se transforme, évolue, et je l’espère avance. Ces changements s’inscrivent dans le temps, rythmés par la maîtrise des moyens financiers de la Ville.

Après des périodes douloureuses, dont Cerizay conserve encore des cicatrices, même si lentement celles-ci se referment, … je vœux croire, que progressivement, Cerizay se redresse … et qu’avec elle, les cerizéens retrouvent aussi, une certaine fierté en leur commune.

*  *  *  *

Mais 2017 ne sera pas qu’une année de projets pour Cerizay.

2017 devra être aussi l’année … « d’un Projet » pour notre Pays.

2017 sera une année d’élections nationales.

Notre pays et ses concitoyens, seront appelés aux urnes et à choisir.

Là aussi, au-delà des postures, des effets de communication, du fait divers et du sensationnel, … il faudra s’attacher avant tout, au projet, aux perspectives, au sens et aux valeurs, qui dessineront le modèle de société et de solidarité dans lequel nous aspirons à vivre demain.

Dans un contexte particulier, face à une conjoncture économique encore hésitante et dans un climat d’angoisses, face à la menace terroriste … notre pays, est sur la brèche, … tout semble possible, … surtout le pis si l’on ne prend pas garde, ou au contraire, si l’on s’égare vers des extrêmes.

Si la période appelle à la vigilance, elle appelle aussi à la résistance, à la mobilisation, à la prise de conscience, à l’engagement citoyen, au dépassement de soi et de ses seuls intérêts ….

S’il y a tout juste 2 ans, rappelez-vous en janvier 2015, nous avons tous été Charlie, puis quelques mois plus tard, après les tragiques évènements de novembre et du Bataclan, nous avons tous été Paris, puis, telle une funeste série … Bruxelles et Nice l’année dernière, ou encore Berlin le mois dernier …


… je formule le vœu qu’en 2017, … sans attendre qu’un nouveau drame nous saisisse, … nous soyons « tous La République ».

Pour faire triompher nos valeurs communes à tous,  de Liberté, d’Egalité et de Fraternité… les seuls remparts contre le fanatisme, la haine et toutes les formes d’intolérance.

Pour que ces valeurs ne se réduisent pas à des ombres inscrites sur le fronton de nos Mairies, mais au contraire, prennent des formes bien vivantes, à travers une expression citoyenne.


*  *  *  *

Mais 2017, sera aussi marquée par un autre évènement marquant, de la vie politique… plus localement cette fois… plus léger également… avec … comment je peux intituler ça…. pas une retraite ça ne lui correspond pas ; ni d’un « renoncement », il n’a jamais renoncé, ni face à l’adversité, ni dans la difficulté ; je ne peux pas parler non plus d’un abandon, il a tellement donné,… Je veux tout simplement évoquer ici, le terme de la vie politique publique du Député Jean Grellier.


Je ne pouvais pas, M. Le Député, cher Jean, alors que dans quelques mois tu vas rendre ton mandat, le dernier, et ne plus solliciter de nouveaux suffrages … au nom de la Ville, te remercier pour tout ce que tu as pu accomplir durant ton parcours politique, …. et plus particulièrement, car c’est ce qui nous rassemble ce soir, ce que tu as pu accomplir au service de ta commune Cerizay et de ses habitants.

Vous dire Mesdames Messieurs, à l’heure ou trop souvent la fonction d’élu, est décriée et fait l’objet de tous les maux et de toutes les critiques … vous dire que même devenu Député et parti vers des horizons parisiens à l’Assemblée Nationale, pas un mois, parfois même pas une seule semaine, sans un coup de fil, sans un contact avec Jean Grellier pour évoquer Cerizay, sa situation, son économie et plus particulièrement le site Heuliez et son évolution, … pour lequel je sais,  tu continues encore le combat.

Si nous nous efforçons de mettre du sens et des valeurs dans notre engagement, comme j’ai essayé de le traduire ce soir, …. c’est aussi, parce c’est ton l’héritage politique.

Je parle d’héritage, non pas de celui d’un mandat. Un mandat ça ne se donne pas, ça ne se transmet pas, ça se gagne. Je veux parler là, des valeurs, qui elles, oui, se communiquent et se transmettent.

Et cet héritage, te dire que nous nous efforçons de le faire perdurer à travers le temps et les épreuves de notre époque…. avec l’espoir que nous œuvrons toujours dans le sens DU PROGRES pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens.


LE PROGRES, la quête du progrès …. Ç’a été je pense, le sens de toutes les actions que tu as pu conduire au service des autres durant ta vie politique …

LE PROGRES, c’est aussi, le sens de notre engagement aujourd’hui au service de Cerizay …

LE PROGRES, ce sera encore, le sens de notre engagement demain en 2017.

Je vous remercie de votre attention."


Le Maire
Johnny BROSSEAU
Vice-président Conseil général des Deux-Sèvres

Le 06 janvier 2017