Accueil Communication Expression du Maire DISCOURS CEREMONIE DES VOEUX 2015
logo_facebook

Portail Famille
DISCOURS CEREMONIE DES VOEUX 2015 PDF Imprimer

Merci à Frank DUFAURET pour ses vœux et son propos.

Permettez-moi à mon tour, au nom de la municipalité et de la Ville de Cerizay, de vous adresser à chacune et chacun d’entre vous, à vos familles et à tous ceux qui vous sont proches, tous nos vœux pour cette nouvelle année 2015.

Des vœux de bonne santé avant tout…    mais aussi et surtout des vœux de bonheurs, de joies, de gaietés, de rires, de plaisirs, d’épanouissement familial, personnel et professionnel… et depuis mercredi  j’ai eu envie d’ajouter de fraternité et d’humanité … tous ces mots, tous ces qualificatifs qui sont des émotions, dont on a parfois le sentiment qu’ils ont disparu de notre langage et de notre vie quotidienne... tellement chaque jour nous plonge dans la morosité et le pessimisme jusqu’à l’angoisse.




La cérémonie des vœux du Maire est souvent perçue comme une coutume ou un usage qui se renouvelle chaque début d’année. Tout peut donc laisser à penser que la cérémonie organisée aujourd’hui, répète celle des années précédentes. Pourtant, j’ai le sentiment ce soir que cette cérémonie diffère de celles organisées habituellement.

Ce soir m’apparaît (permettez moi l’expression) comme une sorte de « retrouvaille ».

- des « retrouvailles » : d’abord parce qu’il ne nous avait pas été permis, l’année dernière d’honorer ce moment. La disparition brutale de l’une des notre ne nous avait pas donné le cœur à nous retrouver et nous souhaiter la bonne année… des vœux qui nous apparaissaient trop futiles dans ce moment difficile.

Au moment ou se tourne la page de l’année 2014, une année ou nous avons été durement éprouvée, avec les collègues élus et l’ensemble des agents municipaux, nous avons tous une pensée pour celles qui nous ont quittées : Huguette, Maryline et Marie-Odile qui chacune à leur façon, en tant qu’agents ou élue se sont investies au sein de la Collectivité, au service des autres.

-    Sentiment je le disais de retrouvailles. De « retrouvailles » également, car 2014 a été marqué par un moment de parenthèse entre nous : celui du temps de l’élection.

Un temps de la vie municipale, qui ne présume jamais d’un retour… ou sans avoir eu l’occasion de se dire au revoir, on ne sait pas, si l’on sera amené à se revoir et à se retrouver de nouveau.

Ce « temps démocratique » accompli : je ne vous cache pas, que j’ai non seulement plaisir à vous retrouver ce soir… mais aussi plaisir à continuer de m’adresser à vous en qualité de Maire… même si cet exercice demeure toujours aussi délicat et ce, malgré les années qui passent… et l’âge qui avance lui aussi !

D’un mandat à l’autre, on pourrait penser qu’il n’y a qu’un pas ou qu’une élection…  Comme si les choses étaient appelées à se poursuivre et les discours à se renouveler avec les mêmes mots.    Il n’en est rien.

Chaque nouveau mandat ouvre une nouvelle page, avec de nouveaux défis à relever, de nouveaux enjeux à affronter, mais aussi son lot d’incertitudes et d’inconnues ou de contextes imprévus auxquels il convient de s’adapter ou de faire face.


Le précédent mandat que nous avons eu à connaître comme je l’ai souvent qualifié, a été  un « mandat de combat ».

Plongé dans une crise qui n’a pas épargné notre commune, les luttes ont été  nombreuses,… notamment sur le plan économique et social. Avec les moyens qui étaient les nôtres, nous nous sommes efforcés de faire face et de résister.

Le mandat qui débute doit ouvrir une nouvelle page avec de nouveaux objectifs : d’un « mandat de combat » il nous faut passer à un « mandat de conquête ».

Sans promettre des conquêtes impossibles à atteindre ou des vœux impossibles à tenir, il nous faut dessiner de nouveaux horizons pour Cerizay et tracer de nouvelles perspectives pour les cerizéens et les cerizéennes.

-    La conquête de nouvelles conditions d’éducation pour les enfants dans nos écoles :

A travers en autre, le « plan équipement numérique » que nous conduirons jusqu’à son terme ; et la mise en œuvre des rythmes scolaires accompagnés d’une offre de services de qualité.

-    Pour un cadre de vie amélioré : la conquête de quartiers renouvelés :

Après la transformation du quartier de la Herse, avec HNDS nous ouvrirons un nouveau chantier, avec la rénovation urbaine de la Gourre d‘or. La 1ère tranche a déjà débuté avec la destruction d’un immeuble HLM et se poursuivra avec la création de 15 nouveaux logements dès 2015.
Les autres quartiers ne seront pas oubliés avec un programme pluriannuel de rénovation de voiries. Dès 2015, les réfections des quartiers de l’Allée du Midi et du Bois de la Gaudilière sont prévues.

-    Au-delà des quartiers, poursuivre la conquête du centre ville :

En poursuivant l’action « colorisation façades » notamment pour les commerçants ; en réalisant la rénovation et l’embellissement de l’avenue Général de Gaulle débuté depuis quelques mois et qui se terminera fin 2017 ; en mettant en perspective les futurs aménagements du site de la Gare et de la place Mendes France, deux entrées du centre ville.


-    Pour conforter l’évolution démographique positive de Cerizay : la conquête de nouveaux habitants, avec l’ouverture d’un nouveau lotissement :

Les derniers chiffres de l’Insee publiés la semaine dernière, démontrent une progression de la population à Cerizay… témoignage que notre ville reste attractive.

Malgré un contexte d’accession à la propriété qui demeure difficile, il nous faut donner la possibilité à ceux qui le désir : d’habiter, de vivre, grandir et investir à Cerizay. Nous le ferons en ouvrant un nouveau lotissement.


-    Pour une meilleur qualité de vie ; la conquête de nouveaux services à la population :

Le mandat verra la création de nouveaux services pour les habitants :
A l’attention des personnes âgées : la mise en service des Logis de la Cressonnière, habitats adaptés et la création d’un pôle de services qui regroupera les associations d’aide à domicile ADMR et SSIAD.

Mais également l’implantation des services médico-sociaux du Conseil Général dans de nouveaux locaux à la Résidence du Bocage.

Au mois de septembre, s’ouvrira également, la MSP : 1ère étape d’une démarche qui vise à attirer, renouveler et accueillir de nouveaux médecins sur notre commune.

En matière de loisirs : les équipements sportifs Rabouant et Quintard ont fait l’objet de rénovations importantes en fin d’année.  2015 verra l’extension de l’espace forme Aquadel avec la création de deux nouvelles salles, offrant ainsi de nouvelles opportunités en matière de loisirs sportifs.

Un ensemble de services qui participent, à la qualité de vie et à l’attractivité de Cerizay.


-    Pour un développement durable : la reconquête de notre environnement :

Sujet majeur de notre société moderne et sur lequel, y compris à notre petite échelle, nous devons mettre notre pierre.

Sur ce volet, il y a longtemps que Cerizay n’est pas dans de simples discours, mais dans l’action.

Le mandat sera plus particulièrement marqué, par la mise en service à l’hiver prochain, d’un réseau de chaleur et chaufferie bois qui alimentera 8 équipements publics. Ressource plus écologique et plus économique.
Nous poursuivrons nos actions en matière de connexion pédestres. Nous accentuerons cette démarche par la création de pistes cyclables en centre urbain.

La protection de notre environnement, s’est aussi la gestion de nos déchets assurée par l’Agglomération. Le mandat verra la mise en place progressive du principe « pollueur payeur » avec l’application en 2017 de la « TEOMI » qui reposera sur un nouveau mode de tarification, qui responsabilisera chacun sur la production de ses déchets et incitera à des efforts de tri sélectif.


-    Pour l’emploi : œuvrer là aussi à une reconquête : une reconquête économique :

Nous le savons tous : c’est là une priorité, et plus qu’une priorité, c’est une nécessité.

La chute de l’entreprise Heuliez puis de celles qui lui ont succédées, ont laissé dans la ville une cicatrice importante, avec un site industriel aujourd’hui surdimensionné, qui fait partie intégrante de notre espace de ville… mais aussi, de notre espace de vie.

La revitalisation du site est pavée de bonnes intentions. Nombreux sont ceux qui portent attention à son devenir...  mais peu avec de réelles solutions.

Malgré près d’un siècle d’histoire industrielle… c’est aujourd’hui une nouvelle page blanche qu’il convient de réécrire.

Au-delà de toutes volontés politiques, seuls des projets portés par des responsables économiques permettront de redonner vie au site…. et j’ajouterais des acteurs économiques sérieux, intègres et honnêtes.
Le développement économique : ce doit être aussi la priorité  et la nécessité de la Communauté d’agglomération. 2015 doit concrétiser des initiatives en la matière.

Toujours en matière économique ; La municipalité avec ses partenaires prend sa part avec de nombreux chantiers : la création d’une MSP pour 900 000 € ; le renouvellement urbain de la Goure d’or 1,5 M€ de travaux ;  l’Av. Gal de Gaulle 2 M€ de travaux ; la chaufferie bois 1 M€, l’extension d’Aquadel 700 000 €. Le budget 2015 voté en décembre prévoit plus de 400 000 € de travaux de voirie. Autant d’investissements publics qui sont des opportunités d’activité pour les entreprises et les artisans locaux.


-    Le mandat devra aussi se traduire par de nouvelles conquêtes en matière de solidarités et de coopérations. Ce sera le rôle principal de l’Agglomération

La Communauté d’agglomération qui rassemble 44 communes et près de 74 000 habitants est en service depuis maintenant un an. Elle fait partie de votre quotidien.

Son ambition ne doit pas se limiter à une addition de communes, ni à une addition de projets,…. mais à une véritable « Communauté de destin », fédérée autour d’un « projet de territoire » porteur d’avenir et de progrès pour sa population.


-    Pour accomplir nos perspectives, il nous faudra aussi partir à la conquête de moyens… et bien sûr de moyens financiers

Pourtant, le mandat qui s’ouvre ne se fera pas avec des moyens supplémentaires… mais dans un contexte de réduction des dotations attribuées aux collectivités locales.
L’effort de redressement des comptes publics initié par l’Etat pour résorber la dette nationale, accumulée depuis de trop nombreuses années, met tous les budgets des communes de France à contribution et à l’épreuve.

Celui de Cerizay n’échappe pas à cette règle. Pour la seule année 2015 nos recettes vont baisser de plus de 400 000 €.

Le format du budget de la commune va changer ; nous allons devoir nous adapter ; lisser nos investissements sur du plus long terme, affirmer des priorités aux priorités ; revoir le fonctionnement de nos services pour optimiser et rationaliser,… mais aussi parfois apprendre à dire non, là où hier nous étions peut être un plus généreux, car nous en avions les capacités.

Il va nous falloir faire preuve d’imagination, pour faire autant sans avoir plus.

Il n’est pas prévu de placer le budget de la commune dans je ne sais quel paradis fiscal,  ni d’augmenter la fiscalité locale. Ça ne fait pas parti de notre projet.

Chaque décision devra donc faire l’objet d’un examen financier encore plus rigoureux, et s’inscrire dans une maîtrise budgétaire encore plus stricte.

Ce programme d’économie que nous allons devoir  entamer, ne doit pas nous faire abandonner nos valeurs : mais celles-ci devront s’appliquer autrement que par la seule question des moyens financiers… pour s’appuyer sur d’autres ressources : celles de l’engagement personnel et collectif…

-    … l’engagement humain : c’est notre dernière conquête

Au côté des investissements financiers, nous devrons aussi mobiliser l’investissement humain. Car rien ne changera, si nous-mêmes, nous ne changeons pas.

Il appartient à chacun de participer à la construction de l’avenir de Cerizay. De ne pas seulement être spectateur des projets qui se dessinent, ou consommateur des services qui se construisent, ou s’intéresser à la commune que par de seuls intérêts individuels  Au côté des élus, il nous faudra la mobilisation de tous.

Cette mobilisation de la population, doit s’accompagner d’un autre état d’esprit vis-à-vis de notre commune.

Sans ignorer la dureté de notre époque et les difficultés auxquelles chacun est confronté, j’invite les cerizéens à sortir de la morosité et parfois de la critique, pour plus d’enthousiasme pour leur ville, plus de fierté d’être cerizéen et un plus fort sentiment d’appartenance à Cerizay.

Il nous faut saisir ces évolutions et ces mutations, pour revenir aux sources et à nos racines… celles qui ont fait la force de Cerizay et l’origine de son développement : ses valeurs de solidarité et d’engagement des habitants au service de leur ville.

Voilà les quelques mots dont je souhaitais vous faire part à l’occasion de cette cérémonie des vœux…

Cérémonie des vœux mais je crois que vous l’avez compris, plus que des vœux, ce sont surtout des « volontés » que nous avons souhaité vous communiquer ce soir avec mes collègues.


Pour vous dire que vos élus sont plein de volontés pour vous et pour Cerizay ;

… des volontés pour ne pas reculer face à l’avenir, même si demain peut apparaître difficile ;

… des volontés déjà engagées et à l’épreuve depuis 9 mois, pour que 2015 soit une année de projets, mais surtout une année de progrès.

Je vous remercie de votre attention. »

Le Maire

Johnny BROSSEAU

Vice-président Conseil général des Deux-Sèvres