Accueil Communication Expression du Maire Discours d'élection du maire et installation du conseil municipal
logo_facebook

Portail Famille
Discours d'élection du maire et installation du conseil municipal PDF Imprimer

Le 29 mars 2014


Je vous remercie Mme Guinebertière d’avoir bien voulu présider à l’installation de ce nouveau conseil municipal.

Je remercie mes collègues de la majorité municipale, de la confiance qu’ils viennent de m’accorder, en me confiant la responsabilité de Maire de Cerizay. Je mesure à la fois l’honneur qui m’est fait, mais également la responsabilité qui m’incombe et le devoir que la fonction représente.

L’installation d’un nouveau conseil municipal demeure toujours un moment solennel et particulier entourée d’un certain formalisme. Mais au-delà des procédures, ce moment ne se fait pas non plus sans appréhension et une certaine émotion, qui je crois sont partagées par chacun d’entre nous, ce matin.

L’écharpe que je porte à l’occasion de cette séance, n’est pas pour moi le symbole d’une victoire ou d’une consécration personnelle ; je ne la prends pas non plus comme un aboutissement ou une fin en soit. Je la porte comme une responsabilité, une charge, un moyen… celui d’un mandat que nous ont confié les électeurs pour servir notre commune, Cerizay et pour agir au service de nos concitoyens. C’est dans ce cadre, qu’au-delà des sensibilités de chacun, de nos opinions et nos convictions personnelles,  j’aspire à être le Maire de tous les habitants de Cerizay.

Je souhaite dire aux cerizéens, que je ne suis pas le portrait de celui qui a été dressé il y a quelques jours. Je le dis sans esprit de revanche et sans animosités :

Je ne suis pas un « politicien carriériste »
Je ne suis pas quelqu’un qui cherche à
« agiter les peurs » ou à « bercer de paroles les habitants, pour entraîner Cerizay dans le sommeil ».
Non, je ne suis pas de cette nature là.

- L’origine de mon engagement, trouve ses racines dans l’éducation qu’a bien voulu me transmettre ma famille : celle de l’effort, du travail et de l’humilité.
Des fondamentaux qui guide encore aujourd’hui, mon investissement au service de Cerizay.

- Les raisons de mon engagement au service des cerizéens, trouvent leurs motivations dans les valeurs, qui m’ont permis d’accéder à des responsabilités : celle de l’égalité des chances, de la justice sociale et du progrès.

Des valeurs qui animent encore l’action, que je souhaite conduire au service des Cerizéens, avec l’espoir, qu’elles puissent contribuer à améliorer leur sort et celui de leurs enfants.

- Le sens de mon engagement… n’est pas tourné vers moi à la recherche d’une quelconque ambition personnelle.

  • il est tourné vers Cerizay : pour faire évoluer notre ville dans son urbanisme, son cadre de vie, son environnement, ses quartiers, son économie, sa culture, …

  • il est tourné vers les cerizéens : pour donner à chacun toutes les chances de grandir, s’émanciper, s’épanouir et vivre dignement sur notre ville.

C’est dans cet esprit d’ouverture, tourné vers l’intérêt général, le bien commun, à la recherche du progrès pour tous, que je cherche à agir et que demain je l’espère, nous agirons tous ensemble au service de notre commune.

A vous Mr Chaillou et aux membres de votre équipe, je souhaite vous dire, qu’avec mes collègues, nous ne sommes pas « hermétiques ». Tous les ans, nous allons à la rencontre des cerizéens à travers nos réunions de quartiers, pour dialoguer, écouter, concerter, débattre, parfois nous remettre en cause.

Nous serons dans ce même état esprit avec vous. L’opposition, votre équipe, sera écoutée et respectée. Nous étudierons pour les prochains mois, à travers une nouvelle organisation, comment elle sera associée. Tel un témoignage de cette volonté, j’ai souhaité que l’ensemble des membres de votre liste soit invité ce matin à cette séance solennelle. Je les remercie de leur présence.

Mais les électeurs nous ont aussi donné un mandat et une légitimé pour conduire nos projets. Cette légitimité, ce mandat, cette confiance,  NOUS OBLIGE. Il nous revient LE DEVOIR de mettre en œuvre et de concrétiser les perspectives que nous avons dessinées pour Cerizay pour les 6 prochaines années.

- Comme chaque Maire l’exprimera certainement, lors de l’installation de son conseil municipal : l’emploi et le développement économique seront au cœur des priorités.

Ils seront une priorité sur tout le territoire de la Communauté d’agglomération du bocage bressuirais, « chef de fil » de cette compétence.

Ils le seront également pour nous, ici à Cerizay… car plus qu’ailleurs, nous mesurons l’importance de cet enjeu, tellement notre ville a payé le prix fort de la crise économique.

La période qui s’ouvre devant nous doit nous inviter à imaginer, créer et concrétiser un nouveau schéma de développement économique,    organiser autour d’un modèle capable à la fois, d’accompagner les projets des entreprises,  et également, de revitaliser le site ex Heuliez en favorisant l’implantation de nouvelles activités.

A une autre échelle, aux côtés des commerçants, nous dessineront de nouvelles collaborations,  pour répondre à leurs préoccupations : celles de la transmission et de la mise aux normes accessibilité de leur commerce, entre autre.

- L’évolution du « cadre de ville » continuera d’animer notre mandat avec la transformation urbaine de Cerizay.

Après des opérations exemplaires et reconnues telles que les requalifications du quartier de la Herse et d’une partie du centre ville, …. il conviendra de poursuivre cette démarche qui vise à façonner un nouveau « visage urbain » à Cerizay et donner par là même, une autre image de notre ville.

Le renouvellement urbain de la Gourre d’or, l’aménagement et l’embellissement de l’avenue du Gal de Gaulle, la création d’un plan de circulation cyclable, la perspective d’une nouvelle place Mendes France, la requalification du site de la gare, le soutien à la colorisation des façades, … participeront à cette reconquête urbaine.

- Le respect de notre environnement et le développement durable : continueront d’être le trait d’union de l’ensemble de nos actions.

Notre démarche volontariste en la matière, éveille progressivement les consciences et fait école autour de nous.

Le développement durable, l’écologie, la biodiversité, ne sont pas des concepts intellectuels réservés à quelques uns mais bien des enjeux qu’il nous faut relever collectivement, pour préserver notre santé, notre bien-être, notre qualité de vie, notre patrimoine. 

La création d’un réseau de chaleur bois source d’économie d’énergie, l’éducation à l’environnement auprès des jeunes générations, la création des liaisons douces et la connexion de chemins de randonnées, la dépollution de l’étang de Puy Genest, mais aussi la perspective de la redevance « pollueur payeur »  appliquée à la collecte des déchets ménagers,…. seront les grandes actions du mandat.

Au-delà du « cadre de ville » il nous faudra aussi préserver, renforcer et animer notre « cadre de vie ».

  • Le cadre de vie des cerizéens s’appuie avant tout sur les services à la population :

De la petite enfance, à la personne âgée, nous serons aux côté des cerizéens sur toute la chaîne de la vie.

- En matière éducative :

Avec un « plan équipement numérique » déjà engagé ;
Avec l’évolution de « l’aménagement des rythmes scolaires », « au rythme de l’enfant ». Nous y travaillons déjà, en vue de la prochaine rentrée.
S’intéresser à tous les âges de la vie, c’est aussi s’intéresser à la jeunesse. Parce qu’elle est l’avenir de notre ville, nous devrons aussi nous rapprocher d’elle, l’entendre, l’écouter, savoir dialoguer avec elle.

- En matière de solidarité :

Parce qu’une ville ne se grandit pas en délaissant les siens, parque que les parcours de vie sont moins linéaires et tracés qu’autrefois, et que notre époque réserve parfois, des chutes imprévisibles : Nous veillerons à accompagner les plus fragiles pour les aider à se relever. Comme c’est déjà le cas : nous ne le ferons pas dans une générosité aveugle, mais dans la rigueur, la responsabilité et la légalité qui entoure l’action du CCAS.

- Cette volonté de solidarité en direction des habitants nous a conduit à dépasser nos compétences traditionnelles, pour investir celle de l’accès aux soins et à la santé. Sur ce point, nous avons lancé la création d’une « Maison de Santé Pluridisciplinaire ».  Le relais pris par la Communauté d’agglomération permet d’entrevoir l’ouverture de ce futur service courant 2015.

- Enfin, au bout de la chaine de la vie : il nous faudra aussi être au côté de nos aînés.
La création d’un « Pôle de services aux personnes âgées », l’amélioration de l’unité Alzheimer à la maison de retraite, la création d’un parcours thérapeutique, l’ouverture des Logis de la Cressonnière s’inscriront dans cette volonté.

  • Au-delà des services, le « cadre de vie » des cerizéens doit aussi s’enrichir de relations humaines, de rencontres, de liens : la vie associative, la vie sportive et la vie culturelle au sens large devront y contribuer.

Là ou notre société moderne nous conduit trop souvent à l’individualisme et au repli sur soit il nous faudra au contraire, créer les « passerelles » qui favoriseront le lien, la rencontre, l’échange, la cohésion et le vivre ensemble.

Pour mettre en œuvre ces orientations, nous aurons besoins de la participation du plus grand nombre : Le personnel municipal, qui chaque jour, témoigne de sa conscience professionnelle, Le monde associatif, qui chaque jour, témoigne de son engagement bénévole, mais aussi les habitants à travers une citoyenneté active, participative et collective. Deux dimensions encadreront plus particulièrement l’ensemble de ces actions :

- L’un reposera sur nos moyens et nos ressources :

Notre soif d’ambitions pour Cerizay, ne devra pas nous faire oublier la raison et notre exigence de gestion. Il nous faudra trouver la bonne stratégie qui nous permettra de « tout maîtriser, sans rien renoncer ».

- L’autre volet, plus nouveau, s’articulera avec la Communauté d’agglomération du Bocage bressuirais :

Un grand nombre des dossiers évoqués précédemment se travailleront en étroite collaboration avec cette nouvelle Collectivité, à laquelle nous appartenons tous. Avec elle, il nous faudra là aussi, trouver le juste équilibre

  • Pour d’un côté de relever les défis de demain : tels que l’accès internet très haut débit pour les entreprises, …
  • et de l’autre, conserver la proximité pour garder le lien avec les communes, leurs représentants et la population.


Nous vivons une époque singulière. Une époque, ou face aux difficultés, aux enjeux, aux complexités de notre siècle, tout nous invite à nous tourner vers le passé pour retrouver le « temps d’avant ».

Je vous invite mes chers collègues du Conseil municipal, à nous tourner résolument vers l’avenir, à garder espoir et détermination …

- pour construire des lendemains meilleurs pour nos concitoyens

- pour construire Cerizay demain, pour construire « ensemble Cerizay 2020 ».

Nous le devons aux cerizéens, nous le devons à notre Ville à tous, Cerizay.


Je vous remercie de votre attention.


Johnny BROSSEAU

Maire de Cerizay

Vice-Président du Conseil général des Deux-Sèvres